Règlementation de base de l’annulation en assurance voyage

L’annulation de voyage est une garantie de l’assurance voyage qui est optionnelle et malgré que l’assuré ait souscrit à cette option, il ne pourra pas toujours annuler son voyage sans frais, car généralement, l’assureur rembourse jusqu’à un plafond de  9.000€ par personne et de 30.000€ par événement.  Cette garantie complémentaire doit aussi nécessairement être souscrite le jour où le voyageur effectue sa réservation.

Les motifs d’annulation en assurance voyage

Globalement, lesmotifs qui peuvent permettre une annulation de voyage et donc un remboursement de l’assurance voyage sont les suivants :

  • décès de l’assuré, de son conjoint, ou d’un membre de sa famille;
  • l’assuré, son conjoint, ou un membre de sa famille est hospitalisé ;
  • complication de grossesse à compter du 8e mois ;
  • l’employeur a refusé le congé du voyageur ;
  • le voyageur est victime d’un licenciement économique ;
  • avant de partir, le voyageur d’est fait volé son passeport ;
  • le voyageur est convoqué à un examen de rattrapage ;
  • convocation administrative ou judiciaire du voyageur ;
  • des dommages importants se sont produits au domicile de l’assuré;
  • le voyageur est frappé d’une contre-indication médicale ;
  • le voyageur est muté professionnellement ;
  • Le visa du voyageur a été refusé.

Toutefois, les assureurs ne proposent pas l’intégralité des motifs évoqués, car chacun est libre de fixer ses propres garanties. C’est donc au voyageur de faire un comparatif des assurances voyage afin de trouver celle qui lui correspond le mieux.

Modalités de remboursement d’une annulation en assurance voyage

Dans le cas où un voyageur souhaite se faire rembourser son annulation de voyage pour l’un des motifs énumérés plus haut, il devra dans un premier temps justifier des raisons de son annulation. Aussi, pour obtenir son remboursement, il devra envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à la compagnie d’assurances auquel il joindra tout justificatif qui permettra à l’assureur de le rembourser au regard des conditions du contrat conclu avec cette dernière.

A lire également  Obtenir l'exécution d'un jugement : les étapes clés pour faire valoir vos droits

Pour ce faire, en cas de vol de passeport par exemple, il joindra à son courrier un dépôt de plainte à la gendarmerie ; en cas d’hospitalisation, son incapacité à partir en voyage devra être justifiée par un certificat de l’hôpital ou de la clinique; ou dans le cas d’un refus de congé,  un courrier de l’employeur  sera nécessaire. Le principe régissant la garantie est que la raison d’annulation invoquée par l’assuré doit être imprévisible au moment de la signature du contrat et le fait invoqué non intentionnel. Donc, plus l’annulation intervient près de la date de départ, plus la part laissée à charge du client sera élevée.

Remboursement en cas d’annulation sans motif

Il est à souligner que l’indemnisation d’une annulation de voyage sans motif n’est pas possible. Néanmoins, un remboursement reste possible sans avoir souscrit d’assurance voyage si vous avez payé votre voyage avec une carte bancaire haut de gamme à l’image de la Visa Premium qui inclut automatiquement une assurance pour votre voyage. De prime abord, il n’est donc pas nécessaire de souscrire une assurance complémentaire.

Mais le voyageur peut aussi s’adresser à la compagnie aérienne dès lors qu’il souhaite annuler son voyage suite à des circonstances exceptionnelles ou inévitables survenues sur le lieu de destination. Ce remboursement n’est pas automatique, mais le voyageur peut  tenter sa chance en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception.

Enfin, dans le cas où c’est  la compagnie aérienne qui annule elle-même le voyage, comme cela a été fréquemment le cas durant la crise sanitaire liée au coronavirus, l’assurance n’intervient pas, car que le voyageur ait souscrit à des garanties ou non, c’est la compagnie aérienne qui doit rembourser l’annulation. Fréquemment, en premier lieu, la compagnie proposera au voyageur un avoir pour un futur voyage, mais ce dernier a  le plein droit de refuser et de demander un remboursement de son billet.

A lire également  Porter plainte pour faux et usage de faux : ce que vous devez savoir

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*