Déterminer les modalités de souscription d’assurance trottinette

Même si la souscription d’assurance est obligatoire, les assureurs mettent quelques conditions afin d’aider l’administration à augmenter la sécurité des utilisateurs de la route lors de la conduite d’une trottinette électrique. Avant de chercher la compagnie d’assurance adaptée à vos besoins, il est important de connaître leurs conditions.

Une assurance trottinette pour conduire en toute tranquillité

Si votre trottinette se déplace à une vitesse supérieure à 25 kilomètres par heure, vous n’êtes pas autorisé à la conduire sur la voie publique, conformément au code des assurances. Avant de choisir le contrat d’assurance qui vous convient, les assureurs vérifient si les équipements de la machine sont conformes. Si vous ne respectez pas les réglementations, comme la puissance et le port d’un équipement spécifique, vous pouvez être considéré comme responsable de tout accident qui pourrait survenir.

 Pour réduire les risques potentiels, vous devez porter un casque, des genouillères et des coudières. Votre vie peut être en danger si vous n’êtes pas équipé des matériels de protection appropriée en cas d’accident. Les blessures peuvent également être graves s’ils sont insuffisants. Les compagnies d’assurance s’assurent que les trottinettes sont en bon état, notamment en ce qui concerne les feux, le système de freinage et la visibilité. Elles ne délivreront pas de certificat d’assurance si le véhicule à deux roues n’est pas équipé d’un klaxon. Celui-ci est nécessaire pour circuler sur la voie publique.

A lire également  Quel est le rôle de l’avocat et quelles sont les sanctions en cas d’abus de biens sociaux ?

Le cadre légal d’une assurance trottinette

Une police de responsabilité civile est le type d’assurance le plus avantageux pour les véhicules terrestres à moteur. Ce type de contrat permet de vous protéger financièrement si vous êtes jugé responsable des dommages à autrui. En vertu de l’ordonnance exécutive 2019-1082, il est obligatoire pour tous les utilisateurs de trottinettes électriques d’avoir une assurance pour être protégés de tout dommage causer un tiers. En général, cette assurance couvre les dommages causés aux biens d’autrui, mais pas les blessures subies lors d’un accident. En cas de vol, le propriétaire est responsable des dommages.

  • Pour une protection plus étendue contre divers risques, comme le vol ou la destruction, vous devez souscrire une assurance complémentaire. Ce type d’assurance vous donne la possibilité de faire face à tout dommage que vous causez ou subissez.
  • L’assurance responsabilité civile est le seul type de police qui protège les véhicules à moteur contre les dommages causés à une autre personne. Dans le cas où vous êtes responsable d’une autre personne, cette police comprendra votre responsabilité, mais elle n’inclut pas les dommages matériels.

 Vous devriez rajouter de couverture pour acquérir une protection contre des risques multiples tels que le vol ou la ruine.

Les exigences des assureurs pour souscrire une assurance trottinette

Les compagnies d’assurance exigent la présence d’éléments particuliers comme des freins, des phares et des feux arrière. La présence des bandes réfléchissantes fait également partie de leur exigence. Le conducteur doit revêtir une veste réfléchissante pour augmenter sa visibilité. Il faut cependant noter que le port du casque n’est pas obligatoire lors de la conduite d’une trottinette électrique, pourtant il est fortement préconisé par les assureurs. Ils peuvent même refuser de vous indemniser si vous possédez une protection corporelle et que vous ne portez pas votre casque. En plus de ces éléments, des grenouillères et des coudières sont également nécessaires pour des raisons de sécurité.

A lire également  L'article 1114 du Code civil et ses implications pour les professionnels du droit

Si vous possédez un scooter qui roule à plus de 25 km/h, vous devez alors souscrire une assurance spécifique. Ce n’est plus considéré comme une simple trottinette, mais comme un cyclomoteur. Malheureusement, de nombreuses compagnies d’assurance ne proposent pas d’assurance pour les trottinettes électriques dont la vitesse est supérieure à 25 km/h.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*