Limites et inconvénients du statut d’auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur a été créé en 2009 afin de favoriser l’accès à l’entrepreneuriat, notamment pour les travailleurs indépendants. Ce régime offre des avantages non négligeables, mais comporte également des limites et des inconvénients. L’analyse ci-dessous vous permettra de vous faire une idée plus précise du statut d’auto-entrepreneur.

Les limites du statut

Le statut d’auto-entrepreneur est très souvent perçu comme une opportunité pour les entrepreneurs qui souhaitent se lancer en solo, mais il n’est pas adapté à toutes les activités. En effet, le statut ne s’applique pas aux professions libérales (médecins, avocats, etc.), ni aux professions agricoles. De plus, le plafond annuel de chiffre d’affaires imposé pour bénéficier de ce régime est limité. En 2021, ce plafond est de 72 200 € HT pour les prestations de services et de 170 000 € HT pour les ventes de marchandises. Les auto-entrepreneurs qui dépassent ce plafond doivent alors se réinscrire au régime micro-social simplifié ou à un autre régime social.

Les contraintes administratives

L’un des principaux inconvénients du statut d’auto-entrepreneur est la lourdeur administrative qu’il occasionne. En effet, les auto-entrepreneurs doivent s’acquitter chaque mois des cotisations sociales et fiscales auprès des différents organismes tels que la CAF ou Urssaf. De plus, le déclaratif fiscal est complexe et peut mettre à mal les personnes peu versées dans la comptabilité. Les auto-entrepreneurs sont tenus par ailleurs de respecter certaines obligations telles que la tenue d’un livre comptable ou encore le respect des règles en matière de facturation.

A lire également  Pourquoi devez-vous payer vos impôts ?

La responsabilité civile et financière

Un autre point faible du statut d’auto- Entrepreneur concerne la responsabilité civile et financière engagée par celui-ci. En effet, cette responsabilité est illimitée ce qui signifie que vos biens personnels peuvent être mis en jeu en cas de litige avec un client ou un fournisseur. De plus, vous êtes personnellement tenus responsables des dettes liés à votre activité. Il est donc important d’être vigilant lorsque l’on choisit ce statut pour exercer son activité.

Les difficultés liés à l’obtention de financement

Enfin, le statut d’auto-entrepreneur peut poser problème si vous souhaitez obtenir un financement bancaire afin de développer votre activité. En raison du faible chiffre d’affaires générés par ce type d’activité et du manque de garanties offertes par ce statut (puisque la responsabilité ne s’étend pas aux biens personnels), il peut être très difficile voire impossible d’obtenir un prêt auprès des banques.

Conclusion

Le statut d’auto-Entrepreneur offre certains avantages intéressants mais comporte également quelques limites et inconvénients qui doivent être pris en compte avant toute décision. Dans tous les cas, il convient toujours de peser le pour et le contre afin de trouver le régime fiscal le plus adapté à votre situation personnelle et professionnelle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*