Qui doit engager un avocat ?

La résolution de plusieurs conflits implique obligatoirement la justice. Dans cette procédure, il est parfois indispensable de recourir à un avocat. Le profil des personnes pouvant recourir à un avocat est varié. Hormis ceux qui doivent faire appel à ce professeur de droit pour de simples suggestions, il existe une catégorie de personnes qui doivent obligatoirement en engager un. Cet article vous renseigne sur les personnes qui doivent embaucher un avocat.

Celui qui saisit un juge pour une affaire

La première personne qui doit engager un avocat est celle qui saisit un juge pour une affaire. Il peut s’agir d’affaires variées telles que celles qui touchent au droit de la famille, celles en lien aux baux de location ou autres. Il peut aussi être question d’affaires civiles ou de litige en administration ou en entreprise. Dans tous les cas, lorsqu’une personne ne désire confier la résolution d’une telle affaire à un juge, il se doit obligatoirement de prendre un avocat. C’est ce dernier qui va le guider tout au long de la procédure pour qu’il puisse obtenir satisfaction. L’avocat qui guide donc son client qui ne connaît pas grand-chose du domaine des droits s’efforce de lui prodiguer des conseils. Il va aussi assurer le côté de la paperasse pour que la procédure puisse évoluer normalement. Engager un avocat avant d’attenter une action en justice permet d’être plus sûr des gestes qu’on pose et de garantir que justice sera faite.

A lire également  L'article 1552 et son rôle dans la résolution amiable des différends

Celui qui éprouve des difficultés pour exécuter des décisions de justice

Une autre des personnes qui doit obligatoirement avoir recours à un avocat est celle qui est un contexte de difficulté d’exécution des décisions de justice. Cette situation lui impose d’avoir un avocat dans des cas précis. En réalité, il existe certaines décisions juridiques pour lesquelles même si l’intéressé à des difficultés, il n’a pas besoin forcément d’un avocat. Par contre, pour signaler une difficulté à exécuter une décision par rapport à un litige de plus de 10 000 euros, engager un avocat est obligatoire. Dans le cas d’une liquidation d’astreinte de plus de 10 000 euros, lorsqu’il y a une difficulté à exécuter la décision du juge, l’intervention d’un avocat est inévitable.

Celui qui veut contester une décision de justice

Il est possible de contester une décision juridique. Lorsque la sentence prononcée par le juge n’arrange pas une partie qui trouve qu’elle ne mérite pas cela, cette partie peut alors faire une opposition, un appel ou un pourvoi en cassation. Dans l’une de ces trois méthodes, il lui faut obligatoirement recourir au service d’un avocat. Seul, il ne peut aboutir à grand-chose. L’avocat est donc obligatoire pour contester une décision juridique.

L’avocat et les suspects

Enfin, en dehors de ce que l’on pense, le suspect n’est pas forcément obligé de prendre un avocat. Il peut se défendre tout seul. Cependant, lorsque les preuves le rendent coupable dans des circonstances graves, il peut bénéficier d’un avocat commis d’office. Il est aussi possible de bénéficier des services de ce dernier même dans le cas où la représentation par un avocat n’est pas obligatoire. En cas de besoin, vous pourrez donc adresser un courrier au bâtonnier du tribunal, se chargera de vous trouver un avocat commis d’office. De plus, si vous vous rendez seul pour une affaire dans laquelle il faut être représenté obligatoirement par un avocat, le tribunal se chargera de vous en trouver un, commis d’office.

A lire également  Panneau de chantier : respect de la législation en matière d'information

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*